Comment bien choisir sa terrasse…

Petite découverte...
  • Les beaux jours arrivants, la question fatidique se pose : Que faire pour la terrasse de ma maison ou de ma piscine ? Concept Paysager, votre expert paysagiste en Gironde vous répond !

  • Quel type de terrasse ?

    Le choix de votre terrasse se fera en fonction de vos goûts et de l’esthétique que vous souhaitez. Il faudra aussi inévitablement se pencher sur le degré d’entretien que vous devrez y apporter. S’entend par là surtout le temps et le budget que vous y consacrerez…

    Ainsi, vous pourrez hésiter entre 2 essences de bois : l’exotique ou le pin. Ou bien vous pencherez pour le composite, bien plus facile d’entretien.

  • Le pin

    Un peu de technique…

    C’est un bois naturel qui est traité par autoclave pour le rendre insensible aux variations climatiques et notamment l’humidité. Cela le rend imputrescible.

    Le pin sera amené à griser dans le temps. C’est un phénomène tout à fait naturel qui touche aussi le bois exotique. En revanche, il travaillera davantage et donnera plus d’échardes. C’est un bois tendre dont la densité est de 500 à 600 kg par m³et qui se dilate beaucoup au froid, à la chaleur et sous l’effet de l’humidité.

    Il faut savoir que la durée de vie d’une terrasse en pin est d’environ 10 ans si elle est bien ventilée. Il faudra alors remplacer les lames de terrasse ainsi que les lambourdes sur lesquelles elles sont fixées.

    Pour parler tarif, le pin est environ 5 fois moins cher que le bois exotique. Ceci s’explique par la durée de vie moindre ainsi que le mode de pose. Nous en reparlerons plus largement dans le point dédié au bois exotique.

    Le prix d’une terrasse en pin varie donc de 80 à 120 € T.T.C le m²fournie et posée, selon le type de lame choisie et selon la quantité à poser. En effet, pour que votre terrasse soit esthétique, la lame standard fera 28 mm d’épaisseur et 145 mm de largeur mais vous pourrez toujours choisir d’autres dimensions. Les lames pourront être striées ou lisses. Vous pourrez également choisir la taille des nœuds.

    L’entretenir…

    Choisir cette essence pour une terrasse est synonyme, comme pour le bois exotique, d’entretien régulier pour pouvoir la conserver le plus longtemps possible.

    Ainsi, il faudra la nettoyer à raison d’une fois par année, idéalement au printemps, au nettoyeur haute pression, mais uniquement à la brosse rotative. Elle permet de brosser efficacement le bois et enlève toutes les impuretés de surface. Elle ne produira pas d’échardes et n’abîmera pas votre terrasse. Il faut absolument éviter d’utiliser la lance du nettoyeur haute pression qui va marquer la terrasse ! Si vous n’avez d’autre choix possible, utilisez-la à 50 à 60 cm de hauteur pour éviter d’endommager définitivement votre terrasse.

    Il en sera de même pour l’entretien d’une terrasse en bois exotique pour laquelle votre cœur penchera peut-être plus…

  • Le bois exotique

    Une envie d’ailleurs…

    Ce bois souvent d’une belle couleur chaude est naturellement imputrescible. Il ne nécessitera donc pas de passage à l’autoclave.

    Les essences sont nombreuses. Parmi les plus connues on peut citer l’ipé, le cumaru, le badi, l’itauba ou encore le padouk. Leur couleur varie du brun clair au rouge et peut même se parer de zébrures

    Il grise également dans le temps et est très dense. En fonction des essences, elle varie de 700 à 2 200 Kg par m³. Ceci explique sa durée de vie qui est 2 fois plus longue que le pin. Une terrasse en bois exotique, si elle est bien entretenue, peut durer jusqu’à 20 ans, voire plus.

    Du fait de sa densité, une terrasse en bois exotique est un peu plus complexe à poser

    En effet, lors de la pose des lames en pin sur les lambourdes, on visse directement dans le bois. En ce qui concerne le bois exotique, il faut d’abord pré-percer la lame et partiellement la lambourde avec une perceuse munie d’une mèche en métal et d’un embout spécifique pour la tête de la vis. Ensuite seulement on pourra visser la lame à la lambourde.

    Ces caractéristiques expliquent donc en partie le prix plus élevé d’une terrasse en bois exotique. Il est d’environ 200 € T.T.C le m² de terrasse fournie et posée. Il variera en fonction de l’essence choisie. L’épaisseur des lames est comprise entre 20 et 21 mm et leur largeur entre 140 et 145 mm.

    Entretenir le bois exotique…

    Son entretien sera également plus facile. Effectivement, le bois, plus dense, en fera une surface moins absorbante et donc gardera beaucoup moins d’impuretés.

    La terrasse en bois exotique s’entretien exactement comme celle en pin.

    Et tout comme le pin, si on ne souhaite pas la laisser griser, voici quelques conseils pour l’entretenir…

    Saturer sa terrasse…

    Une fois par année, le mieux est de commencer par la nettoyer comme indiqué dans cet article. Il faut surtout bien la laisser sécher pour ensuite passer un saturateur. Le taux d’humidité ne doit pas dépasser 14%. Cela correspond à un séchage de 3 jours en plein été.

    Petit aparté… L’application préalable d’un dégriseur après nettoyage de la terrasse est inutile, contrairement à ce que l’on peut vous indiquer dans les diverses grandes surfaces de bricolage… Il est souvent préconisé pour enlever une pellicule grise de tanin du bois mais son efficacité reste encore à prouver… A vous de décider !

    Donc une fois la terrasse bien sèche, il faudra appliquer un saturateur.

    Ce produit permettra de redonner l’aspect du neuf à votre terrasse et sa belle couleur d’origine.

    Il s’achète sous forme liquide, conditionné dans des bidons métalliques. Les marques que nous utilisons et dans lesquelles nous avons toute confiance sont Durieu Owatrol ainsi que Blanchon.

    Il faut compter 1 litre de saturateur pour rénover jusqu’à 4 m² de terrasse la première fois que vous l’appliquez. Les autres années, il faudra compter 1 litre de saturateur pour rénover jusqu’à 12 m² de terrasse.

    Comment l’appliquer?

    La première application doit impérativement se faire au rouleau et dans le sens de la longueur de la lame. Les futures passes, même 5 années plus tard pourront se faire au pulvérisateur.

    Il faudra passer de 2 à 4 couches de saturateur sur votre terrasse, en fonction de la capacité d’absorption du bois. Si vous réalisez cette opération tous les ans, 2 couches suffiront. En revanche, si votre terrasse n’a pas été entretenue depuis 5 ans ou plus, il faudra compter facilement 4 couches.

    Et ainsi vous pourrez profiter d’un jolie terrasse quasiment neuve tout l’été !!!

    Et si le bois ne vous convient pas, une autre solution existe…