Lutte biologique contre les chenilles processionnaires

13 Fév 2017 | Actualités

Les chenilles processionnaires

Les chenilles processionnaires du pin sont les larves du papillon de nuit Thaumetopoea pityocampa.

Comme tous les lépidoptères son cycle de vie se déroule selon 3 phases:

→ Les adultes émergent de terre en été et ne vivent que le temps de la reproduction soit 1 jour pour les mâles et 2 à 3 jours pour les femelles. Elles pondront chacune 80 à 250 oeufs disposés en manchons ordonnés le long de 2 aiguilles de pin.
→ Dès leur éclosion, 5 à 6 semaines après la ponte, elles dévorent méthodiquement les aiguilles de pin.
→ Elles passent par 5 stades larvaires entrecoupés de mues. Elles descendent ensuite de l’arbre en processions pour aller s’enterrer dans un sol meuble en attendant leur période de reproduction.

La reproduction des chenilles processionnaires

Les papillons de chenilles processionnaires du pin sortent traditionnellement de leur chrysalide durant la période estivale (Juin à Septembre).

Les femelles émettent dès leur sortie des phéromones pour attirer les mâles. Une fois accouplées, elles cherchent un arbre hôte et y déposent leurs œufs pour ensuite mourir, comme les mâles, quelques heures ou jours après.

Dès l’éclosion, les larves vont former un réseau de soie qui va constituer leur nid, indispensable à leur survie pour l’hiver.

3 à 6 mois plus tard, au 5ème et dernier stade larvaire, les chenilles descendent de l’arbre et se mettent en procession de nymphose (Janvier à Mai). Elles s’enterrent et tissent un cocon de nymphose puis leur développement s’arrête. C’est la diapause qui durera, selon le climat, de plusieurs semaine à 3 ans.

La lutte contre les chenilles processionnaires

Nous pouvons intervenir sur plusieurs stades de développement de la chenille pour limiter sa progression. Par principe et respect de la nature, nous n’agissons pas par pulvérisation de produits chimiques. Nous mettons en place suivant les périodes de l’année des dispositifs de luttes biologiques:

→ Lors de la période d’accouplement, sur de grandes surfaces, nous mettons en place des pièges à phéromones femelles qui sont disséminés pour perturber les mâles qui, ne sachant où aller, ne peuvent s’accoupler.
→ Sur les surfaces plus petites, d’autres pièges à phéromones peuvent être posés avec des sacs de recueils. Les mâles y resteront piégés.
→ Lors de la période de procession, nous mettons en place autour de l’arbre atteint un système de cerclage avec poche de récupération permettant la canalisation des processionnaires dans des sacs en vue de les détruire. Pour protéger l’arbre et éviter que les chenilles ne passent par de petits interstices, nous mettons en place un mastic écologique entre le cerclage et son tronc.
→ Pendant la période hivernale, l’élagage reste le plus efficace. Nous pouvons épointer les branches contenant des nids puis nous les détruisons par incinération.

entreprise paysagiste familiale en gironde

Besoin de l'avis d'un professionnel
pour estimer votre projet ?

N'hésitez pas à nous solliciter, nos paysagistes prendront contact avec vous dans les meilleurs délais