Clôture agricole : quelles sont les spécificités?

16 Déc 2021 | Actualités

La clôture agricole est une de nos spécialités. Elle est utile dans bon nombre de situations et demande une mise en œuvre et une organisation bien spécifique que nous allons vous faire découvrir...

Clôture agricole, la protection en premier lieu

Nous allons voir ensemble que la clôture agricole ne se pose pas « à la légère » et que souvent, les clients qui nous demandent cette prestation ont un but bien précis en tête. Ils doivent protéger soit une culture, soit des animaux… Suivez le guide!!!

Pour qui???

En règle générale, nous posons des clôtures agricoles pour des collectivités. La Mairie de Villenave d’Ornon par exemple a entamé depuis plusieurs années une politique de protection des espaces naturels sensibles. Nous travaillons avec elle pour de nombreux projets d’ecopâturages et cela fait donc bientôt 10 ans qu’elle fait appel à notre savoir-faire pour poser ces clôtures. Le fait de faire pâturer des moutons dans les champs que nous clôturons permet d’éviter le passage des machines pour les faucher. Les sols ne sont pas compactés donc les espèces végétales sensibles peuvent se développer aisément.

Les moutons qui mangent le couvert enherbé entretiennent donc les parcelles que nous clôturons. Ils limitent le développement des herbes et nourrissent en même temps le sol en y déposant leurs excréments. La protection de la nature fait partie intégrante de notre métier et ceci est un exemple très concret de ce que nous pouvons faire pour y contribuer.

La pose des clôtures agricoles peut aussi se faire pour des exploitants forestiers ou des agriculteurs en vue de protéger leurs cultures. En effet, les animaux sauvages comme les sangliers sont souvent à l’origine de très gros dégâts sur les cultures et clôturer les en préserve. On peut penser notamment aux plantations de chênes truffiers ou encore aux vergers, cibles des mammifères porcins indélicats…

Les particuliers ou les entreprises privées aussi nous demandent de plus en plus ce type de prestation… Il s’agira alors de clôturer des prés ou de grands terrains. De plus en plus de personnes se tournent vers la tonte « naturelle » de leurs grands espaces verts par des moutons.

Clôture agricole, quid de la pose…

Vous l’aurez compris, il existe plusieurs type de clôtures agricoles. Tout dépendra de l’espèce que l’on décide d’accueillir dans le champs… Il peut s’agir de volailles, d’ovins ou de caprins… Comme lorsque nous avons contribué à aménager une chèvrerie sur la commune d’Ambarès…

Ou à l’inverse il faudra protéger les cultures des gros gibiers et animaux sauvages.

Pour la base, il faut enfoncer des piquets en châtaignier ou en acacia qui seront sciés, fendus ou entiers. Ce sont les essences de bois les plus résistantes une fois mis en contact avec la terre. Elles sont difficilement putrescibles. Le choix entre les formes des piquets sera déterminé par les disponibilités de nos fournisseurs et bien sûr le prix. Leur diamètre sera au minimum de 7 cm. Les piquets entiers, plus résistants, seront les plus onéreux. Les piquets sciés ou fendus seront les moins chers.

Le choix du grillage se fera aussi en fonction de l’espèce à protéger ou à empêcher d’entrer. Les hauteurs seront évidemment différentes selon qu’il s’agit de volailles, d’ovins ou de gros gibiers. Les piquets seront donc aussi à adapter en fonction de cette donnée. Plus le grillage sera haut, plus les piquets auront un diamètre important pour être plus résistants.

Les piquets sont positionnés tous les 3 mètres. Nous mettons en place des jambes de force à chaque angle, chaque virage et chaque départ et arrivée de clôture, ceci dans le but de consolider au maximum l’ouvrage. Et lorsque nous avons à poser sur de grandes lignes droites, les jambes de force sont posées tous les 50 mètres maximum.

Le grillage quant à lui répond aussi à un certains nombre d’exigences

Clôture agricole, pour continuer …

Nous le choisissons en acier galvanisé pour éviter qu’il ne rouille, et toujours à mailles nouées et pas soudées. En effet, la maille nouée s’écarte si un animal passe la tête au travers, par contre la maille soudée reste rigide et risque d’étouffer l’animal. 

Pour ce qui est de la pose, le grillage doit notamment être installé à l’intérieur du champs. Il sera ainsi plus résistant dans le cas où un animal vient à foncer dans le grillage, il sera maintenu par les poteaux. Le grillage est fixé aux poteaux par ce que l’on appelle des crampillons, sorte de grosse agrafe en forme de « u ». Il doit être bien plaqué au niveau du sol pour éviter d’être soulevé.

Pour optimiser l’ouvrage et assurer sa pérennité, le grillage devra être mis sous tension équivalente à environ à 800 à 1000 Kg. Il faudra également s’assurer que le fil haut et le fil bas aient la même tension. Pour se faire, nous utilisons un palan et une pelle mécanique ou alors le même palan et la force humaine. Il va sans dire que pour économiser nos équipes, le moyen le plus utilisé est la pelle mécanique…

Enfin, pour protéger la clôture nouvellement posée, nous installons un fil de ronce plus communément appelé barbelé. Ainsi, si par exemple un sanglier pousse la clôture, il se piquera le nez, ceci le repoussera et évitera qu’il ne détruise la clôture pour passer.

Vous savez maintenant tout sur les spécificités de la clôture agricole… Faites confiance à votre expert paysagiste si vous souhaitez accueillir dans votre terrain des ovins pour commencer l’entretien écoresponsable de votre jardin… N’hésitez pas à nous demander conseil…

entreprise paysagiste familiale en gironde

Besoin de l'avis d'un professionnel
pour estimer votre projet ?

N'hésitez pas à nous solliciter, nos paysagistes prendront contact avec vous dans les meilleurs délais




    Copyright © 2019 Concept Paysager | Un site qui a Fière Allure by intento›