Bassin – fontaine : comment choisir sa pièce d’eau au jardin?

24 Jan 2022 | Actualités

Avoir une pièce d’eau au jardin peut faire toute la différence. Il s’agira de choisir alors entre un bassin, une fontaine, voire même d'y inclure les deux... Laissez votre expert paysagiste vous aider à créer votre petit coin de paradis...

Zen…

Visible ou invisible, l’eau apporte un murmure relaxant, apaisant ainsi que de la fraîcheur au jardin. La pièce d’eau devient vite un lieu d’animation où l’on se retrouve et où l’on prend plaisir à flâner et à recevoir. Pour bien la choisir, laisser vous guider…

Une fontaine pour s’apaiser

Suivant la taille de votre jardin ou de votre balcon, il est tout à fait possible d’y installer une petite, voire même, une très grande fontaine… Loin d’égaler peut-être celles du Château de Versailles, vous pouvez tout à fait créer ou faire créer cette fontaine par votre expert paysagiste! Elle pourra être à jets, en cloche, sous forme de jarre à débordement, en spirale, sous forme de robinet à écoulement perpétuel, de rocher pleureur ou encore de lame d’eau. Ainsi, tout est possible en fonction de la taille désirée!

Par exemple, pour les petites fontaines à écoulement perpétuel, il est d’abord conseillé de créer un receveur étanche dans le sol dans lequel l’eau sera maintenue. Pour se faire, vous pouvez tout à fait installer un « bac » en plastique ou le créer en maçonnerie.

Par ailleurs, vous pourrez aussi tout simplement décaisser la terre nécessaire et installer la fontaine de vos rêves… Ainsi, après avoir creusé , il faudra déposer un lit de sable au fond de la fosse. Ensuite, il faudra installer un feutre géotextile épais sur lequel une bâche en Epdm ou pvc reposera, spécifiquement dédiée à ce type d’ouvrage. Le sable et le feutre géotextile empêcheront d’éventuelles pierres de percer la bâche.

A choisir entre bâche pvc et Epdm… il vaut mieux l’Epdm. En effet, la bâche en pvc est proposée en différentes épaisseur et sera ou non renforcée. Le problème est que le plastique sera cassant à long terme. La membrane Epdm est, quand à elle, caoutchoutée, donc plus élastique et spécialement conçue pour les bassins ou les mares.

Revenons à notre fosse… Une fois la bâche installée, si vous souhaitez prendre le maximum de précautions avec vos enfants ou encore vos animaux, il faudra alors installer un grillage robuste à petites mailles sur le dessus que vous pourrez recouvrir de galets dans un but esthétique. Et le tour sera joué!

Bassin – fontaine, ne pas oublier la pompe…

Pour la suite, et bien il faudra installer bien évidemment une pompe dans votre fosse. Plus l’animation d’eau sera grande, plus le débit d’eau sera important et donc plus la pompe sera grande. Elle sera reliée à votre fontaine ou rocher ou encore lame d’eau par un tuyau invisible, enterré et masqué dans l’aménagement. Si vous le souhaitez, vous pourrez même la raccorder à un dispositif de mise en route à distance par télécommande.

Et si vous le souhaitez, vous pouvez tout à fait intégrer ce système dans un bassin. Mais alors il s’agit d’avoir un bien plus grand jardin… Vous pouvez découvrir ici celui que nous avons réalisé pour l’un de nos client à Biscarosse.

Un bassin de vie au jardin…

Pour cette pièce d’eau plus imposante, vous pourrez utiliser les mêmes techniques de constructions, à quelques exceptions près…

En effet, comme pour les fontaines, il faudra creuser une fosse et installer de la bâche Epdm. Si la taille du bassin est plus importante, nous vous conseillons d’installer carrément un bassin préformé ou encore de le construire en maçonnerie.

Ensuite, vous pourrez paysager ce bassin, et c’est cela qui le rendra agréable à vivre et à contempler. Vous pourrez y planter des végétaux d’eau de bord comme la catule, le darmera, les iris, le populage des marais, le jonc fleuri, l’acore à feuilles panachées ou la pontéderie qui à des feuilles en forme de coeur. On pensera aussi aux végétaux de surface, aux plantes immergées et aux plantes oxygènantes comme la callitriche hermaphrodite, le cornifle nageant, la myriophylle des marais ou la renoncule aquatique. Les plantes flottantes sont aussi intéressantes si vous souhaitez introduire des poissons qui pourront s’y cacher. On compte parmi les plus jolies la salvinie auriculée, l’aloès d’eau, la jacinthe d’eau ou le nénuphar. Par la même, il faudra éviter le plein soleil ou alors créer des points d’ombre.

Ensuite, afin de conserver une eau propre, une filtration sera à installer. Elle sera adaptée évidemment en fonction du volume d’eau, des plantes et des poissons si vous souhaitez en introduire.

Pour ces petits habitants, le volume d’eau sera également à adapter. Vous l’aurez compris, tout est intrinsèquement relié… Il faudra compter 1500 litres d’eau pour une carpe koï par exemple. La filtration devra être augmentée également car les poissons rejettent beaucoup de déjections riches qui entraînent un verdissement rapide du bassin.

Bassin – fontaine, le petit conseil de votre expert paysagiste…

Et quid de l’introduction des poissons… Après leur achat, il faut impérativement déposer la poche sur la surface de l’eau sans ouvrir. L’eau de la poche va alors prendre progressivement la même température que celle du bassin. Ensuite il faudra ajouter de l’eau du bassin dans la poche pour familiariser le poisson aux bactéries de son futur lieu de vie. Puis vous pourrez libérer le poisson dans le bassin sans crainte… Bienvenue chez vous à ces petits habitants!

Comment agrémenter le bassin?

Tout d’abord, pour que les abords soient esthétiques, vous pourrez y installer des pierres, des dalles ou encore des mousses qui pourront être fixés en plus des plantes dont nous avons parlé. Par contre il faudra à tout prix éviter les galets, même si cela est très joli! Ils sont source de fixation pour les algues. Il vaut nettement mieux préférer la bâche à nu.

Ensuite vous pouvez peut-être imaginer une source d’eau déportée ou un petit ruisseau qui peut s’y intégrer… Il pourra recevoir les eaux de pluies, être en fonctionnement toute l’année ou de façon ponctuelle, c’est comme vous le souhaitez.

L’important est vraiment de maintenir un équilibre de l’eau par une filtration suffisante…Elle sera évidemment différente de celle des jeux d’eau comme les fontaines. Le filtre peut être enterré ou en surface. Vous pouvez alors le cacher derrière des végétaux ou une cascade de rochers que vous créerez. Le filtre est composé de mousses de différents calibres pour piéger les différentes tailles d’impuretés.

Pour ce qui est des algues, élément le plus perturbateur pour un bassin, vous pouvez installer des lampes à UV. Il n’y aura pas de verdissement du bassin…

Le nettoyage de ces filtres est souvent très simple puisqu’il suffit de presser les mousses pour les nettoyer…à l’extérieur du bassin évidemment!!! 

Vous avez maintenant le loisir de rêver à votre future pièce d’eau! N’hésitez pas à faire appel à notre expertise pour ce type de prestations qui sont parfois un peu complexes. Il n’est pas toujours facile de s’y retrouver dans toutes ces spécificités et nous sommes là pour vous conseiller

entreprise paysagiste familiale en gironde

Besoin de l'avis d'un professionnel
pour estimer votre projet ?

N'hésitez pas à nous solliciter, nos paysagistes prendront contact avec vous dans les meilleurs délais




    Copyright © 2019 Concept Paysager | Un site qui a Fière Allure by intento›